A QUI S'ADRESSE L'ENTRAINEMENT CROISE ?

L'entraînement "croisé" .... c'est pour qui ?

 

L'entraînement "croisé" s'adresse à tout le monde, à tous ceux qui veulent évoluer dans leur pratique sportive.

La démarche de s'orienter vers cette méthode d'entraînement ne dépend pas de critères subjectifs comme votre niveau de pratique, vos capacités physiques .... mais bien des objectifs que vous comptez atteindre en travaillant de cette manière.

Définir des objectifs reste avant toute chose une démarche personnelle, c'est pour cela que nous insistons sur l'importance de l'étape de "réfléxion" préalable à la mise en place du "Concept EC".

 


 

Le tableau ci-dessous montre les principales "portes d'entrée" des sportifs qui adoptent l'entraînement croisé :

 

 


LES PERFORMANCES SPORTIVES 

On parlera surtout des sportifs qui connaissent une période de stagnation, voir de régréssion de leurs performances.

On ne vous dira pas ici que l'entraînement "croisé" règle tous les problèmes, qu'il est la solution "magique" dans la gestion des échecs de progression ... par contre, il offre des alternatives intéressantes pour des personnes qui se trouvent dans une "impasse" au niveau de leurs résultats.

Il permet par exemple de sortir de ses "rituels" de travail, de repostionner ses objectifs à court terme, ce qui est souvent intéressant pour créer une  dynamique nouvelle et positive.

 


LA GESTION DE LA BLESSURE

C'est la thématique la plus fréquente que nous rencontrons ... surtout chez le coureur à pied, le traileur, le triathlète ...et encore plus, chez le pratiquant orienté "longue distance".

Dans ce cas précis, l'entraînement "croisé" peut être une solution efficace pour "économiser" son physique (en particulier son système articulaire et tendineux).

Cette "arme" est encore plus efficace quand elle est utilisée de manière préventive !

Clairement, surtout pour les adeptes des "longues distances", plus tôt on adopte le CONCEPT EC , plus on a de chance de s'entraîner dans de bonnes conditions, plus longtemps.

Encore une fois, on insiste sur le fait que l'entraînement "croisé" n'est ni un dispositif médical, ni une méthode miracle.... c'est la combinaison des efforts répartis dans les différentes disciplines, qui permet une  limitation "intelligente" des contraintes sur les composantes "physiques" de la personne.

 


PROBLEMES DE MOTIVATION.

Beaucoup de sportifs s'intéressent à l'entraînement "croisé" par rapport à des problèmes de motivation personnelle, que ce soit dans le cadre de l'entraînement (le plus souvent), mais aussi en compétition.

On rencontre ce phénomène d'épuisement mental assez fréquemment dans les sports d'endurance (course à pied), 

Face à ce problème, d'une durée variable en fonction des individus, la méthode "croisée" peut être très efficace.

Elle a l'avantage d'apporter de la variété dans le contenu de l'entraînement, mais aussi de permettre à la personne de se remettre en question sur sa capacité à "penser" les choses autrement.

Véritable solution de "relance" dans ses moments "charnières" de sa pratique sportive, le CONCEPT EC permet souvent de se remobiliser, et de se fixer de nouveaux objectifs.

 


ESPRIT D'OUVERTURE VERS D'AUTRES DISCIPLINES.

En utilisant la méthode d'entraînement "croisée", on ne s'entraîne pas uniquement dans sa discipline de base (la course à pied par exemple), mais aussi dans des disciplines de complément (cyclisme, ski de fond pour compléter notre exemple).

A partir de là, on peut envisager dans sa programmation annuelle d'entraînement, de participer à des compétitions dans plusieurs disciplines, à condition de savoir adapter sa préparation en fonction des objectifs "visés".

Bon nombre de sportifs sont séduits par cette idée de pouvoir diversifier leur pratique même en compétition.

Pour continuer sur notre exemple de la course à pied, on peut imaginer sans problème qu'un coureur de 10km puisse participer à un moment choisi de sa saison, à une épreuve de duathlon, de triathlon, de bike and run, et autre(s)....